Voilà de quoi voir votre prochaine virée IKEA d’un autre oeil. Et c’est Barnebys, le “Google des ventes aux enchères”, qui a vendu la mèche : depuis quelques années, les meubles IKEA connaissent un succès grandissant auprès des collectionneurs du monde entiers, avec des enchères qui dépassent bien souvent leur prix initial. La preuve ? Rien qu’en 2013, une paire de fauteuils Mushroom, édité par le géant suédois dans les années 50, s’est vendue… 170.395 euros.

La paire de fauteuils Mushroom vendue 170.395 euros par Phillips en 2013

Vos meubles IKEA, prochaine poule aux oeufs d’or ? Avant d’espérer faire une plus-value monstrueuse sur votre étagère Billy, petite mise en garde : les plus grands succès aux enchères sont surtout… des échecs commerciaux d’IKEA. Preuve en est avec sa collaboration avec Verner Panton, et plus précisément la chaise Vilbert, passée inaperçue lors de sa mise en vente – et qui se vend aujourd’hui à plus de 800 euros aux enchères.

Mais alors, sur quels meubles IKEA miser ? Pontus Silfverstolpe, le co-fondateur de Barnebys, nous donne son pronostic : “Nous l’avons vu notamment au tournant du siècle dernier, quand le design scandinave des années 1950 et 1960 est devenu très populaire, aujourd’hui c’est au tour du design des années 1970 et 1990 qui attire de plus en plus de collectionneurs. Personnellement, je pense que la collection IKEA PS va connaître une demande très forte prochainement.” Vous voilà prévenus.

Chaises d’Erik Wortz, vendues 1.765 euros
Chaises Vilbert de Panton, vendue 823 euros la chaise
Table de buffet vendue 2.675 euros
Chaise Fåtöljen « Q56 » vendue 1.025 euros
Chaises Amiral par Karin Mobring vendues 1.029 euros
Étagères et cabinets en teck vendus 3.530 euros